Trois étapes pour choisir son photographe de mariage

Posté par Alexis | 21 novembre 2019 | choisir, Mariage, photographe
photo de couple photographe avant mariage engagement Rhône

Photographe de mariage, ça ne s'invente pas !


Si vous êtes ici, c'est que vous êtes déjà convaincu par le bien-fondé de faire appel à un professionnel de la photographie pour prendre en charge le reportage photo de votre mariage. C'est déjà un bon point, mais attention, préparez vous à rencontrer des difficultés notamment dans la phase de recherche car l'offre est pléthorique ! Dans cet article, je vous propose quelques pistes pour y voir plus clair et vous aider à bien choisir votre photographe de mariage.


Première étape : consulter le site personnel des photographes de mariage


Visitez plusieurs sites de photographe de mariage et sélectionnez ceux dont les galeries photos vous ont le plus tapé dans l'oeil. Soyez sévère dans votre choix. Regardez tout, sa page d'accueil (souvent il y a des diaporamas), ses portfolios, son blog, ses textes, tout... Il faut que les photos vous émeuvent et que vous ayez envie d'avoir les même pour votre mariage. Si quelque chose vous dérange (des photos, certains effets, le style...) dans le portfolio du photographe, rayez le de la liste et continuez vos recherches.
Lorsqu'on découvre un portfolio, il faut bien avoir en tête que le photographe a choisi de montrer ses meilleurs photos et ce qu'il nous montre de son travail est représentatif de son style, de ce qu'il fait et ce vers quoi il tend.

Voici deux exemples pour étayer mon propos :

1- Des photos lumineuses et des contre-jours.
J'aime photographier en contre-jour : les silhouettes se détachent du fond, les halos lumineux sont flatteurs et la lumière forme de beaux reflets dans les cheveux. J'aime également faire des photos lumineuses car cela me semble cohérent avec le fait que le mariage est un jour de fête donc un jour heureux et radieux. J'utilise pour cela uniquement des objectifs à focale fixe à très grande ouverture F 1,4 augmentant naturellement la lumière qui pénètre dans mon appareil. Il y a beaucoup d'avantages à utiliser des focales fixes (je développerai d'ailleurs un article sur le blog prochainement pour les détailler) et notamment, cela me permet de détacher plus facilement mes sujets du fond recentrant naturellement l'attention sur vous. J'obtiens également un magnifique bokeh à chaque coup. Et puis cela favorise la photographie sur le vif car photographier avec des focales fixes oblige à penser la photo avant de la faire. Comme il n'est pas possible de zoomer par la suite, il faut anticiper son placement avant de prendre la photo. On s'habitue à composer d'abord dans sa tête avant de shooter à tout va.



contre-jour mariage vin d'honneur chateau loges
contre-jour demoiselle honneur cocktail chateau Janzé
contre-jour save date roche solutrée

2- La photographie sur le vif.
J'affectionne particulièrement les photos sur le vif. Toute ma démarche est orientée sur le reportage photo sur le vif. Je constate que beaucoup d'autres photographes le revendiquent également. On devrait pouvoir s'en rendre compte en naviguant dans leurs portfolios, mais en réalité, c'est très rarement le cas. Bien au contraire, la majorité de leurs portfolios sont constitués de photos posées ou de photos d'ambiance, ce qui est tout de même contradictoire...
Alors oui, moi aussi je présente dans mon portfolio des photos qui ne sont pas des photos sur le vif et pour autant elles fonctionnent. A mon sens, c'est parce qu'elles expriment quelque chose qui nous touchent, qu'elles "racontent une histoire". Mon rôle de photographe n'est-il pas de véhiculer une émotion à travers mes photos comme le font tous les artistes quelque soit leurs moyens d'expression que ce soit la musique, la danse, la peinture ou le dessin, le cinéma... ? Quelle est l'intérêt d'un film, d'un spectacle, d'une oeuvre sinon de vous émouvoir ?

Faire des photos sur le vif demande beaucoup de savoir faire, mais également de la patience et de la force de caractère. C'est un état d'esprit, une habitude. Cela ne s'improvise pas et on ne peut pas pour un mariage "passer en mode sur le vif". Il faut de la patience afin d'être capable d'attendre le bon moment pour déclencher plutôt que de mitrailler toute la journée. Cela impose d'être très toujours à l'affut et d'anticiper d'éventuelles scènes interessantes à photographier parce qu'il ne s'agit évidement pas de photographier tout et rien sous prétexte que c'est un instantané.



éclat de rire mariage mairie photo
battle danse vin d'honneur mariage photo
moment vif photo vin d'honneur
soirée mariage vif réaction invités

En réalité, c'est dans l'observation des photos du portfolio qui vous plaisent le moins que vous allez percevoir les limites des compétences artistiques du photographe.

Alexis, The Wedding Reporter

Au passage, notez qu'il est parfaitement anormal que plusieurs photos vous déplaisent. J'en parle déjà dans cet article : "trois critères essentiels pour bien choisir son photographe de mariage", où je vous conseille de procéder à l'envers lorsque vous regardez un diaporama. Lorsque vous apercevez des photos qui ne vous plaisent pas, demandez vous comment est-il possible que le photographe ait choisi cette photo parmi la quantité astronomique d'archives et de reportages de mariages qu'il possède sur son disque dur. N'est-ce pas inquiétant que vous ne soyez pas d'accord sur les critères qui permettent de définir une photo réussie ? N'est-ce pas inquiétant que le photographe considère comme particulièrement aboutie, au point de la placer dans son portfolio, une photo qui pour vous n'est que passable ou sans interêt ? En réalité, c'est dans l'observation des photos du portfolio qui vous plaisent le moins que vous allez percevoir les limites des compétences artistiques du photographe. Il est donc certain que vous allez retrouver des photos sur le vif, lumineuses et en contre-jours dans votre reportage si vous me choisissez comme photographe de mariage, et c'est tant mieux car c'est vraisemblablement aussi pour cela que vous me choisirez.

Deuxième étape : contacter le photographe au plus vite.


Le moyen le plus simple et le plus efficace est encore le téléphone. Il vous permet d'obtenir rapidement les réponses à toutes vos questions et ainsi de définir le contour des services du photographe ainsi que ses tarifs. N'oubliez pas que le temps presse et ques les premières réservations commencent plus d'un an à l'avance pour certaines dates.
Lors de l'échange téléphonique, demandez au prestataire si votre budget est adapté à ses tarifs. En réalité, une signature de contrat ne se joue jamais à 100€ ou 200€ prêt. Chaque partie peut faire un effort pour déboucher sur un accord. Si la différence entre les tarifs du photographe et le budget est plus importante, il est parfois possible, de raboter quelques prestations comprises dans les formules. Par contre si la différence est supérieure (de l'ordre de 500€ par exemple), alors il n'y aura vraisemblablement aucun accord possible. Concentrez-vous sur les autres prestataires qui vous ont plu et qui entrent dans votre budget.

Troisième étape : Rencontrer le photographe et tester son contact humain


Nous voici à la troisième étape : les photos vous plaisent et les tarifs sont dans votre budget. Il vous reste à vérifier que le courant passe avec le photographe. C'est une étape très importante ! Gardez en tête que vous allez passer toute la journée avec lui. Est-il à votre écoute ? est-il flexible ? arrangeant ? agréable ? patient ? Prenez le temps d'expliquer votre projet en détail. Le photographe doit vous proposer des options, des astuces pour mieux organiser votre journée et faire en sorte que la qualité du reportage soit optimale.

Par exemple :
Il va vous expliquer l'importance de la qualité de la lumière du soleil et sa variation dans la journée et donc de l'horaire à laquelle devrait idéalement avoir lieu telle ou telle étape. L'organisation de la photo de groupe avec tous les invités puis dans un deuxième temps, groupe par groupe est une étape délicate, il vous donnera des conseils pour la mener de façon efficace. Au final, il est entendu que c'est vous qui déciderez, mais vous le ferez à la lumière des conseils donnés par un spécialiste qui connait toutes ces problématiques pour les avoir maintes fois rencontreés.

Pour la séance de couple, il doit vous expliquer sa philosophie. Il fait des photos sur le vif ? Il met en scène ses sujets ? Il doit vous expliquer comment il procède pour que cela fonctionne. Son discours doit être adéquation avec les photos qu'il met en avant sur son site. Une première rencontre avec un couple dure en moyenne deux heures. Elle a souvent lieu dans un endroit neutre, comme un café. Vous en sortirez avec beaucoup plus de matière et de critères pertinents pour choisir le bon photographe. En ce sens, rencontrer plusieurs prestataires afin de faire son choix ne peut être considéré comme une perte de temps.

Et la quatrième étape : l'indispensable séance d'engagement


J'ai toujours pensé que le relationnel était fondamental dans mon approche photographique, c'est pourquoi une simple rencontre dans un café ne me parait pas suffisante pour faire le bon choix. J'ai donc naturellement inclus dans mes formules une rencontre plusieurs mois avant le mariage pour faire des photos de couples. J'explique dans cet article: la séance d'engagement, pourquoi il est très important de developper notre complicité lors d'une séance de deux heures en amont de la date du mariage. Si à l'issue de la séance vous n'êtes pas convaincus, libre à vous de vous tourner vers un autre photographe de mariage. Voici deux autre liens vers des articles qui vous permettront de voir à quoi ressemblent les photos de couples avant le mariage, j'ai posté une séance d'engagement à Saint Genis Laval et une autre séance d'engagement dans le vieux Lyon

[...] je pense qu'une simple rencontre dans un café n'est pas suffisante pour faire le bon choix. J'ai donc naturellement inclus dans mes formules une séance d'engagement.

Alexis, the Wedding Reporter

Un mot sur les annuaires de prestataire de mariage.


Les méthodes des annuaires de prestataire de mariage.


Les sites annuaires tel que "Mariages.net" ou "Zankyou" sont payés par les prestataires (photographe, DJs, traiteur, domaine, salle, MUA...) pour leur donner de la visibilité sur internet et donc leur permettre de trouver de futurs clients. Le principe est simple, plus vous payez, mieux vous êtes placé. Ainsi il n'y a absolument aucun lien entre le fait d'être tout en haut du classement, souvent appelé "top", "gold" ou "platine", et les qualités du photographe en question. Ainsi un photographe débutant peut payer le prix demandé par l'annuaire et se voir attribuer, pour une année, une position top gold tout en haut de l'annuaire.

Les médailles d'or attribuées par les annuaires de prestataire de mariage.


Là encore, ne tombez pas dans le panneau. Ce n'est ni plus ni moins que des coups marketings pour vous appâter. Le concept est simple : après quelques mariages effectués, le site vous remet une médaille d'or datée de l'année en cours pour attester de la qualité de vos services. Le prestataire s'empresse alors d'ajouter "cette distinction" sur son propre site. Pour mariages.net et Zankyou, c'est de la pub gratuite. Pour le photographe, je ne sais pas... cela le rend-il plus crédible ?

Les commentaires "clients" des photographes dans les annuaires de prestataires de mariage


Attention, soyez très prudent ! Il arrive que de nouveaux arrivants sur l'annuaire obtiennent de très nombreux commentaires positifs en quelques jours, alors même que les photos mises en ligne sont issues de seulement quelques mariages. Sans aller jusqu'à dire qu'il s'agit de faux commentaires (très élogieux) postés par le photographe lui même, on peut toutefois constater que ce n'est vraiment pas très compliqué de s'autoposter un avis positif sur ces sites. Il suffit de demander à un ami de le faire à partir de son adresse mail ou tout simplement de s'en charger soi même en créant une nouvelle adresse mail par exemple... très pratique mais du coup, pas du tout fiable !

Alexis Wedding Reporter photographe mariage Lyon Rhône

A propos de l'auteur

Alexis - M.Wedding Reporter

Heureux papa de deux beaux enfants franco-mongols qui conquerront bientôt le monde après avoir annihiler la totalité de mon temps libre. Je suis photographe professionnel spécialisé dans le reportage photographique de mariage. J'aime lire, cuisiner, danser, voyager et refaire le monde autour d'un verre. Je parle l'espagnol et l'anglais.